Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dentelle-broderie-tricot-cuisine-jardinage et questions environnementales de Jauneyris

Un livre intéressant : Le quai de Ouistreham de Florence Aubenas

21 Mars 2010 , Rédigé par jauneyris Publié dans #coin lecture

Le quai de Ouistreham de Florence Aubenasun ouvrage facile et agréable à lire qu'une amie m'a offert. Un livre intéressant sociologiquement.

Florence Aubenas, journaliste à Libé, puis  grand reporter au Nouvel Obs, connue du grand public surtout depuis 2005 lorsqu'elle a été otage des irakiens pendant 157 jours. Depuis juillet 2009, elle est présidente de l'Observatoire International des prisons.

La crise tout le monde en parle, elle a voulu la comprendre de près en s'immergeant dans une réalité pas facile au quotidien, dans un milieu que l'on cotoie sans le voir et ou l'ex ANPE, maintenant  pole emploi, est très présente.
Sans avoir changé d'identité, elle est venue à Caen, en Basse Normandie, région où elle ne connaissait personne, pour s'immerger dans la réalité des chercheurs d'emploi en ne revendiquant qu'un bac comme diplôme. Elle raconte son  parcours et ceux qu'elle a cotoyé pendant six mois. Un quotidien fait de petits boulots, de contrats d'une ou de quelques heures de ménage, où malgé le peu d'argent il est indispensable de posséder une voiture, le transport en commun n'existant aux heures de travail et un téléphone portable pour être joint à tous moments ne serait que pour une heure de travail sur le champ qui peut se trouver à plus de 30 km!!!
Et puis il y a le ferry, où la cadence est infernale, où seules les heures sur le bateau sont payées alors qu'il faut être présent bien avant. La solidarité joue un rôle important dans cet univers difficile.
Mais pour vivre il faut cumuler les petits boulots, jongler avec les heures qui ne peuvent se chevaucher et concilier le tout avec la vie personnelle.

J'ai découvert un univers que je ne connaissais pas, un monde pourtant que nous cotoyons au quotidien et depuis j'essaie d'ouvir les yeux. J'ai une attention différente aux femmes de ménage de la société externe là où je travaille et là où mon mari travaille, non pas que j'e ne les voyais pas, mais parce que je n'étais pas consciente de leur conditions de travail. Quand je vais au supermarché je pense à certains passage du livre de Florence Aubenas. Quand certains reportages télévisés montrent des personnes qui vivvent dans leur voiture, je comprends l'attachement vital à ce dernier bien. En fait après la lecture de ce livre on ne voit plus les choses tout à fait comme avant.

Je vous encourage à lire ce livre qui est loin d'être triste, il m'est arrivé de pouffer de rire...


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

VERRIER 07/07/2010 22:05



en effet, j'ai lu ce livre très intéressant qui décrit bien la réalité des personnes en situation précaire.



Muriel 22/03/2010 12:05


en effet ça a l'air intéressant...
bisous..Muriel